Bourse de recherche – Fondation des maladies du cœur du Canada /Pfizer - Paquet


Dr. Maryse Paquet
Institut de recherche Robarts

Lorsqu’un accident vasculaire cérébral (AVC) vient restreindre l’apport sanguin au cerveau, la séquence d’événements qui s’ensuit comprend entre autres la libération de grandes quantités de glutamate. Cette substance chimique se lie aux récepteurs de protéine qui se trouvent à la surface des cellules. Celles-ci meurent, mettant en danger la fonction cérébrale. Cependant, le glutamate a un effet à double tranchant, car il peut aussi activer ces mêmes récepteurs afin de leur faire libérer des substances protectrices, qui aident les cellules à survivre.
 
Dre Maryse Paquet est chercheuse postdoctorale de l’Institut de recherche Robarts de London, en Ontario, où elle travaille avec le chercheur principal Dr Stephen S. Ferguson. Elle étudie un récepteur de protéine particulier qui semble posséder ces deux caractéristiques à la fois.
 
Appelé mGluR5, ce récepteur de protéine se retrouve sur les cellules neuronales ainsi que sur une catégorie particulière de cellules cérébrales appelées astrocytes, qui servent normalement à préserver la santé des tissus cérébraux et à éviter les modifications biochimiques radicales. Dre Paquet étudiera les interactions entre ce récepteur de protéine et les cellules cérébrales en question.
 
On ne sait pas encore avec certitude si l’activation de ce récepteur est bénéfique ou nuisible pour les divers types de cellules, une distinction qui pourrait s’avérer cruciale dans la conception d’un traitement destiné à prévenir la mort cellulaire suite à un AVC.
 
En identifiant les mécanismes spécifiques qui provoquent la mort cellulaire ou la protection des cellules, ces recherches pourraient indiquer la voie à suivre pour maximiser la survie des cellules.
 
La Fondation des maladies du cœur est fière de soutenir des chercheurs innovateurs comme Dre Paquet et attend avec impatience les résultats de ses travaux.
 
Soutien de Pfizer Canada

 
French